Expertise à distance

=> L'expertise à distance : point de vue du Ministère des transports.

Quand pratique-t-on l’Expertise à distance ?

Ce type d’expertise est proposé par le donneur d’ordre et l’expert en automobile. C’est ce dernier qui décide, en fonction des caractéristiques, de réaliser son expertise à distance ou de se déplacer pour examiner le véhicule in-situ.

Quelles sont les limites de l’expertise à distance ?

La nature des dommages, ainsi que leur importance, limitent la pratique de l’expertise à distance (EAD). Les déformations de structure et les très faibles rayures sont très difficiles, voire impossibles à appréhender sur photo : il s’agit de faire appel au bon sens.

Les recommandations du Ministère interdisent la pratique de l’EAD dans le cas de dommage sur des organes de sécurité : c’est une règle.

Quels sont les avantages de l’expertise à distance ?

Le principal avantage de l’EAD est de limiter l’immobilisation de véhicule pour expertise. Quant au réparateur, il peut gérer ses rendez-vous sans tenir compte des jours de passage de l’expert en automobile. Réduction du temps d’immobilisation des véhicules.

Quelles sont les qualités de l’expert EAD ?

L’expert en automobile réagit vite à la réception des photos :

Il produit son rapport ou demande des photos complémentaires au réparateur, ou il choisit de se déplacer pour l’expertise in-situ en prenant rendez-vous immédiatement avec le réparateur et/ou le lésé.

L’expert en automobile se déplace sans intervention administrative du donneur d’ordre et gère lui-même les rendez-vous en vue de réduire les immobilisations.

Quels moyens pour la pratique de l’expertise à distance ?

Le cabinet d’expertise Casterot pratique l’expertise à distance depuis 1999 et s’adapte constamment aux besoins et attentes de ses mandants.

Pour ce faire, l’expertise à distance est gérée en interne sur une plateforme par une assistante et des experts référents garantissant le délai de traitement & le maintien des coûts de sinistre.